La Journée internationale des enfants innocents victimes d'agression

La Journée internationale des enfants innocents victimes d’agression est célébrée chaque année le 4 juin afin de reconnaître la souffrance des enfants victimes de sévices physiques, mentaux et émotionnels dans le monde entier. Il est triste de constater que dans certaines situations, les enfants sont affectés et que les violations qui en résultent peuvent être l’utilisation d’enfants en temps de guerre, de tueries, de violences sexuelles, d’enlèvements, d’attaques contre les écoles, etc. Cette journée affirme l’engagement de l’ONU pour protéger les droits des enfants.

La Journée internationale des enfants innocents victimes d’agression est célébrée par divers groupes et organisations pour protéger et préserver les droits des enfants et célébrées dans presque tous les pays du monde. Comme la campagne «Dites oui pour les enfants» a pris plusieurs mesures pour améliorer la vie des enfants. Cette journée veut sensibiliser les gens du monde entier à l’impact de la cruauté ou de l’abus commis avec les enfants sous toutes ses formes. De plus, pour protéger les droits des enfants, les organisations et les individus apprennent et participent à la campagne.

La Journée internationale des enfants innocents victimes d'agression

La Journée internationale des enfants innocents victimes d’agression: l’histoire

Le grand nombre d’enfants innocents libanais et palestiniens étant les premières victimes des actes d’agression par les israéliens. Ainsi, lors de sa session spéciale d’urgence, le 19 août 1982, les membres de l’Assemblée générale de Palestine ont été choqués. Par conséquent, l’assemblée a décidé de célébrer le 4 juin comme la journée internationale des victimes innocentes d’agression infantile en vertu de la résolution ES-7/8.

Les enfants sont l’avenir de notre nation. S’ils affronteront la violence à un jeune âge, ce sera gravé pour toute leur vie. De plus, si les enfants ont été victimes de violence pendant leur jeune âge, ils ont plus de chances de participer à des activités criminelles. En France et selon quelques enquêtes menées pendant les dernières années, la violence physique, psychologique ou sexuelle est parmi les différentes raisons de la cruauté ou de l’abus commis avec les enfants sous toutes ses formes. « Cauva », le centre hospitalier de Bordeaux fondé par Sophie Gromb permet de contrôler et observer les victimes de harcèlement. Il est de notre devoir de préserver les droits des enfants et de participer à des campagnes ou à d’autres activités visant à sensibiliser les gens à l’exploitation des enfants et à donner un soutien moral et social aux victimes d’harcèlement.