En France, le mobilier urbain repart en hausse

Après des années difficiles dues aux réductions des dépenses publiques, le marché du mobilier urbain est de nouveau en hausse. Les raisons de cette croissance ? Le vif regain d’intérêt des élus et des Français pour l’aménagement urbain face aux nouveaux enjeux des villes.

En France, le mobilier urbain repart en hausse

Faire de l’espace public un cadre convivial et apaisant

Face à la saturation démographique des centres-villes et la croissance constante des périphéries, les citoyens comme les élus ont pris conscience de la nécessité de réaménager les espaces afin d’en faire des endroits où il fait bon vivre. Cela passe par l’abandon de la voiture au centre-ville et la promotion des modes de transports doux ou encore la création de lieux conviviaux, invitant les citoyens à sortir de chez eux pour en profiter et à ne plus les considérer comme de simples lieux de passages.

Toutes ces modifications et créations dans l’espace public sont source de croissance pour le marché de l’équipement urbain. Par exemple, la création d’une nouvelle station de train, de métro ou tramway entraîne forcément l’aménagement de ces alentours, avec le placement de chaises et bancs publics, de la végétation avec son lot de jardinières/entourages d’arbres, des barrières et bornes délimitant/protégeant les espaces piétons.

Des professionnels du mobilier urbain sur le qui-vive

Pour accompagner cette reprise du mieux que possible, les fabricants ne cessent d’innover : mobilier urbain de plus en plus design, utilisation de nouveaux matériaux, développement de nouveaux usages.

Mais si cette reprise intensive est une excellente nouvelle, elle pose tout de même quelques difficultés de gestion aux professionnels du mobilier urbain qui sortent tout juste de plusieurs années à bas régime. En effet, face à un carnet de commandes qui ne cesse de se remplir, les besoins en personnel et machines ne cessent eux aussi de croître, posant des problèmes de recrutement et de besoin de trésorerie.

Du côté des citoyens, quelles sont les attentes ?

Si l’on se fie aux différentes enquêtes menées auprès des citoyens français concernant le mobilier urbain, le point de vue général est positif. Une première étude révélait que le mobilier était jugé de bonne qualité par 75% et en bon état et robuste pour 71%.

Selon une seconde étude, concernant les améliorations qui pourraient être apportées aux aménagements, 90% des Français estiment que le mobilier devrait être mieux réparti en ville. La grande majorité estime également qu’il devrait plus confortable et plus solide : 89%.