L’emploi d’avenir : Une piste pour les services à la personne

Nouvelle disposition pour favoriser l’emploi des jeunes, les emplois d’avenir permettent aux peu ou pas diplômés de profiter d’une première expérience significative dans la vie professionnelle. Détails.

A quoi sert l’emploi d’avenir ?

L’emploi d’avenir ouvre la voie de la vie active à des jeunes peu ou pas diplômés. Pour les mener vers l’autonomie, ils suivent lors de leur contrat une formation qualifiante leur permettant de s’orienter vers un vrai métier, avec un vrai savoir-faire en poche. En effet, l’acquisition de compétences durant l’emploi d’avenir est reconnu à son terme par une attestation d’expérience professionnelle, qui offrira une chance au jeune de trouver un second poste dans le même métier. Par ailleurs, la présentation à un examen ou à un concours à la suite ou pendant la mission d’emploi d’avenir sera encouragée et favorisée.

Comment se déroule-t-il ?

L’emploi d’avenir prépare au mieux à la vie active et prend donc la forme de CDD ou de CDI de 1 à 3 ans, à temps plein. De cette manière le jeune employé est plongé dans le cœur du métier et peut se responsabiliser plus rapidement. En revanche, un accompagnement professionnel est fourni tout au long de la mission (avant, pendant et après). Dispensé par la mission locale ou le Cap emploi, celui-ci vise à aider le jeune en emploi d’avenir dans la construction de son projet professionnel, à le soutenir en cas de difficultés liées au logement, à la santé ou au transport, et à résoudre les éventuels litiges avec l’employeur.

Puis-je en bénéficier ?

L’emploi d’avenir concerne les jeunes entre 16 et 25 ans (au moment de la signature du contrat). Les travailleurs handicapés quant à eux peuvent être âgés de 30 ans maximum. Vous pourrez y prétendre si vous ne disposez d’aucun diplôme, ou si vous êtes titulaire d’un CAP/BEP et que vous avez été en recherche d’emploi durant 6 mois au cours des 12 derniers mois. Toutefois une condition particulière existe pour les résidants des zones urbaines sensibles (ZUS), des zones de revitalisation rurale (ZRR) ou d’outre-mer, qui eux peuvent accéder à un emploi d’avenir jusqu’au niveau bac+3 (si la période de recherche d’emploi est égale ou supérieure à 12 mois au cours des 18 derniers mois).

Quelles perspectives ?

Suite à un contrat en emploi d’avenir, différents scenarii sont possibles :

  • Rester chez l’employeur actuel
  • Trouver un poste similaire dans une autre entreprise grâce à la valorisation des compétences acquises
  • Entreprendre une formation pour perfectionner et affiner son expérience dans le métier ainsi découvert

Le service à la personne : un secteur qui recrute !

Bénéficiant d’une aide de l’État, les entreprises sont enclines à accompagner un jeune dans le cadre d’un emploi d’avenir, et à lui attribuer un tuteur lui permettant d’accéder à des formations. Une pratique qui concerne surtout les activités d’utilité sociale ou de préservation de l’environnement, mais qui s’adresse aussi aux secteurs créateurs d’emplois. Votre référent à la Mission locale ou au Cap Emploi s’assure que les engagements de l’employeur relatifs à votre accueil et à votre formation sont respectés. Tout comme le secteur du Numérique, de l’Animation et les collectivités locales, les services à la personne constituent un fort potentiel d’embauche en emploi d’avenir. Apprenez ainsi les ficelles de la garde d’enfant ou de l’aide à domicile pour acquérir une expérience significative et qui sait, vous pourriez vous découvrir une vocation !

Convaincu(e) ! Où dois-je m’inscrire ?

Si vous répondez aux conditions d’éligibilité pour l’emploi d’avenir, prenez contact dès maintenant auprès du Pôle Emploi ou de la mission locale la plus proche (Cap Emploi pour les personnes handicapées).

Plus d’informations sur travail-emploi.gouv.fr.